Bonjour !

Après un sommeil salvateur, une nouvelle journée peut commencer, encore pleine de surprises !

À 6h30 ce matin, la ville dort encore on dirait. On entend les oiseaux 🙂 Le petit-déjeuner se fera sur fond d’Abba, on est kitsch ou on ne l’est pas, c’est donc avec « dancing queen » que j’entame mon premier café au lait concentré, tel qu’il est fait ici traditionnellement, c’est délicieux.

PsJaAUmPd5pxrviE3CTmEldH1vvZ__2A3iq2G7-hMrg

Ce matin, je teste le voyage organisé, afin de bénéficier des commentaires d’un guide. Grand bien me fasse je n’ai pris que le matin !!! Les visites prévues sont le palais de la réunification, la cathédrale Notre-Dame et le musée de la guerre. Pour ces destinations je pensais qu’un guide pourrait être utile. Nous sommes 11 issus d’Inde, Singapour, Danemark, USA et moi la France. Pour commencer, le guide, qui nous demande nos nationalités, me sort un « haaa » déçu quand j’annonce la France et me demande d’emblée si je comprends l’anglais… Sans sourire. A partir de cet instant il ne m’adressera plus la parole et snobera toutes mes questions..! Bon.. Nous nous rendons au palais, qulques explications sommaires et nous visitons par nous-même.

Le Palais a été construit dans les années 60 et ça se voit ! Architecture et déciration en témoignent. 6 étages : au sous-sol un bunker immense dans lequel on trouve les anciens bureaux des services secrets, un rez-de-chaussée autrefois utilisé par le gouverneur et aujourd’hui centre de congrès somptueux, au premier les salons privés, au troisième les divertissements et salles de réception avec piano, billard, salle de projection, au-dessus les appartements privés pas dégueu du tout, puis le toit sur lequel atterrissent les hélicoptères. Evidemment à la fin de l’heure qui nous est accordée, je ne retrouve ni le groupe ni le guide, au café… Il y en a 6 des cafés… Puis finalement c’est au dernier que je retrouve mon type pas souriant du tout. Un des types du groupe, très sympa, m’indique que le guide a voulu m’abandonner mais tout le monde a protesté 🙂 du coup on rigole tous ensemble et tous m’appellent « darling » en me disant de ne pas me perdre 😉 on fait connaissance, ils sont vraiment sympas. Le gide n’apprécie guère ces rapprochements et nous indique dans le bus, pendant que chacun parle ou évoque la visite du palais, que soit on parle soit on visite.. Il est charmant !

Puis arrivés à la cathédrale, il demande à tout le monde d’éteindre ses appareils photos (légitime sur ce coup). Une dame ose demander pourquoi, et sa seule réponse est qu’il ne faut pas demander « pourquoi » car ça ne fait pas avancer le groupe… Puis il nous indique que nous avons 17 minutes pour visiter la cathédrale et la magnifique poste centrale juste à côté. 17 minutes… Le mec est pire que la SNCF alors que lui-même avait du retard ce matin.. Je le taquine en demandant « pourquoi » ? Nous cavalons donc et cette fois tout le monde m’entoure pour que ne me perde pas 🙂 du coup ils font connaissance avec Jacky, qui rencontre un franc succès ! Et au fait, la cathédrale, de style romand, est très belle, en brique, j’ai l’impression d’être de retour en Bulgarie ! Et la poste, bâtiment colonial jaune vif, est très belle elle aussi.

17 minutes plus tard, nous grimpons dans le bus pour rejoindre le « war museum » qui évoque non pas la guerre du Vietnam mais la guerre des USA, le point de vue est en effet différent. Musée poignant, que nous visitons par nous-même (quel guide utile…), composé principalement de photos, de témoignages et d’armes. Très belles expos photo de Ron Haeberle et Nick Ut avec l’illustration des effets dévastateurs (encore aujourd’hui) de l’agent orange et de la dioxyne qui continue, de manière héréditaire à créer des handicaps lourds et littéralement monstrueux.

L’heure passée, le tour est terminé. J’en ai marre du bus et pas envie du tout fe rentrer mais plutôt de visiter de nouveau le quartier de la Cathédrale. Du coup j’abandonne le groupe et repars à l’assaut des rues à pied cette fois.

Vient l’heure du repas : je passe devant un grand restaurant bondé de vietnamiens et de touristes. Je m’y arrête et vais tester le porridge riz / boeuf avec de la coriandre, c’est succulent !!

_J0chwNkEKc9IxOgKtTF619rcyrUna0DuR-2wl4AZPo Bh7c-wOlJJgs_g-foCO-v_L43H5m_MHRIXUbNk4YHrY

Ayant fait un bon tour, voulant voir le quartier chinois et sentir une dernière fois les frissons de la moto dans cette effervescence, je grimpe avec un chauffeur et me dirige à l’exact opposé, dans le district 5, quartier chinois. Nous passons par le périph’, autant dire que c’est impressionnant et que je les ai mes frissons !

Le quartier est bondé, des lampions rouges et dorés partout. Je visite une pagode chinoise vieille de 260 ans, sublime. Beaucoup de gens y sont présents et prient frénétiquement à grands renforts d’encens, à tel point que ça pique les yeux !

Puis direction le marché de Bin Thay, grand marché chinois. Cet endroit est dingue !! Immense ! Des allées d’à peine un mètre, une surabondance de produits en tous genres. Ici on prut acheter n’importe quoi : casseroles, baskets, poissons, robes, gateaux, bonbons, tongs, sacs, épices… Les stands font un mètre de large, 2m de profondeur. Certains dorment dedans, d’autres passent à travers la foule avec d’énormes cartons sur le dos. Ici on achète en gros tout ce qu’on trouve sur les autres marchés. Les seuls touristes que je croise suivent scrupuleusement en file indienne une guide. Je comprends, car je me suis perdue dans ces innombrables allées !!

Après ça, le chauffeur m’emmène dans un magasin de café. J’ai le droit de tester avant d’acheter, le moka vietnamien est très bon, je suis à deux doigts de craquer quand je vois les prix prohibitifs par rapport aux autres marchés. Hors de question. Du coup on repart. Arrivés dans le quartier de mon hôtel, mon chauffeur continue malgré mon indication.. Il me dit qu’il veut juste passer voir son frere, qui parle tres bien anglais juste à côté du palais. De toutes façons je n’ai pas vraiment le choix, je ne vais pas sauter de la moto.. Deux chauffeurs de moto dont effet là, et paraissent ravis de me rencontrer, me disent qu’ils sont super contents de parler anglais et me proposent d’aller boire un coup dans un bar abec leur cousin (ha bon ce n’est plus ton frere ?) et qu’un autre chauffeur me ramènera. Nous sommes en pleine rue, grande rue passante, alors je discute un peu, paie et rentrerai à pied, ça sent le plan foireux.

Bon et puis je n’avais pas envie de rentrer tout de suite alors j’arpente de nouvelles rues. Et c’est sans plan que je rentrerai jusqu’à mon hôtel 🙂 en passant par un marché, paraissant presque ridicule après le marché chinois. Un petit gateau au chocolat et je rentre, je dois à nouveau faire mon sac et sortir les vêtements de pluie 🙁 je passe au nord demain… Peut-être le dernier jour de soleil et grosse chaleur.

Alors voilà, encore une journée qui s’achève. Cette ville est aussi belle et impressionnante qu’elle est crevante. Du coup je suis contente d’aller dans une plus petite cité !

atCLqrB9ggpJqhq1mYDcQEkdxb6qInMFrExsxucMoUM

Grosses bises à vous tous !

PS: les photos des 3 derniers articles ainsi que les images du jour sont à jour !