Ce matin je suis déprimée et n’ai que peu d’appétit pour le petit-déjeuner. J’aimerais être auprès de vous. Je ne sais pas ce que ça changerait mais les élans de solidarité massifs m’ont impressionnée et j’aurais aimé en être je crois. Quant à l’ambiance ultra sécuritaire que vous me décrivez, elle m’interpelle. J’ai du mal à ôter tout cela de ma tête. Mais je me force à sortir, ce n’est certainement pas en restant cloîtrée dans ma chambre (grise et pas lumineuse en plus), que je vais aller mieux et puis cette ville a tant à offrir !

Pour repartir où je vous ai laissés hier soir, he bien j’ai fait chou blanc ! Je me suis retrouvée seule au rendez-vous, personne n’est venu. J’ai peut-être bien fait de ne pas suivre cette fille à moto chez mamie…. Du coup, je passe ma soirée à lire les actualités et dodo.

Ce matin, apres la deprime, je pars non loin de là dans un magasin qui vend des journaux internationaux. Je veux voir comment est traité le sujet ici et aussi acheter courrier international. Mais aucun des journaux proposés ne va au-delà du 3 janvier. Tant pis, j’abandonne.

Bâtisse en construction

Bâtisse en construction

Je pars donc à la visite du musée national. Superbe bâtiment rouge brique, aux allures de pagode avec un jardin intérieur incroyablement tranquille et agréable, avec une petite fontaine, des milliers de poissons lave-vitre confinés dans un mètre cube d’eau, de belles plantes vertes, jaunes et rouges. Et une expo à couper le souffle. Ce musée est le prolongement logique des temples d’Angkor car il contient les bas-reliefs, statues et stelles les plus précieuses. Les explications sont sommaires mais n’empêchent pas d’apprécier et de comprendre globalement. C’est vraiment très intéressant.

A l’issue de ma visite, je souhaite déjeuner dans un restaurant associatif qui travaille pour la réinsertion des femmes sexuellement abusées. Je ne le trouverai jamais, aussi j’attéris dans un resto occidental sympa, où pour une fois je ne mange que des légumes, du pain et des frites, mais surtout, je bois un vrai expresso 🙂 🙂 🙂 le phnom penh post, journal local est sur la table et fait sa une avec Paris, sans citer le nom du journal.

Après ce repas, je pars à la visite du fameux palais royal et de la pagode d’argent. On ne rentre pas n’importe comment là dedans : tenue correcte exigée, c’est-à-dire pantalon ou jupe longue et pas d’épaules découvertes. C’est bon j’ai ma chemise, mais alors je vais crever de chaud tout au long de la visite, il y a plein soleil aujourd’hui !!! J’entre dans l’enceinte, et là spectacke somptueux ! Il ne s’agit pas d’un simple palais, déjà pas mal à lui tout seul, mais d’une multitude de pagodes et temples dans un superbe parc aux buissons taillés au millimètre, où même les palmiers sont symétriques 🙂 par contre, j’ai opté pour une visite sans guide, et à part le dépliant au contenu laconique (outre le plan), aucune explication, rien. Du coup je me colle à des groupes de temps à autres et lirai un peu ce soir !

FvyCwJRyYgvngcjDPrpFO3u1Re6YnpOWc9JnyK_8jyg

Et evidemment, n’ayant pas pris mon sac avec moi, j’ai oublié Jacky à l’hôtel ! :'( au moins il est au frais… C’est dommage, le pavillon Napoleon III est en travaux. Une vieille demeure coloniale blanche sublime. Encore plus triste d’avoir oublié Jacky, il y a une repeoduction miniature d’Angkor Wat, à ses dimensions !! Il va m’en vouloir 😉

La pagode d’argent, he bien elle n’est pas argentée. Elle est belle, très belle même, et l’intérieur, tout comme le palais sont ornés de dorures de peintures murales et au plafond sensationnelles. On voit aussi des Tsupas (urnes funeraires) monumentales, 15 mètres peut-être, alors que la plupart sont plutôt peites (1 à 2 mètres).

Dans cette suite interminable de temples et de pagodes, l’une d’entre elles, dédiée à Bouddha, nous plonge dans un univers rococco qui rappelle les ornements dorés de l’église catholique. On rentre pieds nus biensûr, et piuvons admirer les centaines de bouddhas, en or, en bronze, en jade, en ivoire, ornés de diamants, émeraude, habillé, couché, assis, debout, avec ou sans tête. Des bouddhas des bouddhas des bouddhas partout ! Ça ferait de chouettes photos mais c’est interdit. De toutes façons je n’ai pas mon reflex non plus. Il fait toujours une chaleur écrasante, chaque coin d’ombre est le bienvenu. Et je ne suis toujours pas sûre de discerner laquelle de toutes ces pagodes est la pagode d’argent… En tous cas rien d’argenté à l’horizon. J’aurais du prendre un guide, Jacky et mon reflex. Mais c’est déjà pas mal, j’ai mes yeux 🙂

l6GdzWalc2lwJixjI81_821hTWnertnfvIoR8IPr8PQ

La pagode d’argent

 

Ça y est je sais, la silver pagoda c’est celle où il y a plein de Buddhas. Dorée blanche et rouge, normal. Et surtout, le buddha le plus mus en valeur, qui doit faire un metre de haut est entièrement en émeraude !!! (Ou en baccarat, le doute subsiste). Et c’est en fait les dalles du sol qui sont en argent, 1 kilo chacune.. Ainsi qu’un bouddha d’or massif grandeur nature orné de diamants. On peut ausdi voir les tenues du roi, de la reine et des danseurs, brodés de fil d’or dans des tisdus brillants aux couleurs vives, c’est très beau. Et un peu rococco aussi !

jzRk3WPu-JTWE697wbp3zIrDC2OWeT6hX_ctTpWXCss

Une des pagodes est cachée au milieu d’un gro bosquet. C’est très joli, et j’ignore pourquoi, mais tout le monde touche les feuilles d’un palmier en particulier et écrit dessus.. Il va vraiment falloir que je lise ce soir ! Pendant ce temps là, un bob l’éponge gonflable s’envole tranquillement au-dessus du palais. Je ne suis plus déprimée. Grâce à vos messages et grâce à la magie de ce pays.

Je passerai quasiment tout l’aprem au palais, puis irai flâner dans les petites rues.

5HRZx506bD6llpNwPZM1n8fZO1El0V654-UUlN3FnBI

Cyclopousse

Cyclopousse

Puis, à nouveau poussée par ma curiosité et par la musique, je sors à nouveau. Il fait nuit cette fois mais beaucoup de lumières se dégagent et on entend de la musique à fond. Peut-être y-a-t-il un concert ? Non, mais c’est encore mieux, plein de gens se retrouvent sur l’esplanade et prennent des viurs de gym/danse collectifs, certains sur un style asiatique, plus loin on est plutôt ragga, c’est marrant. Et les fontaines, qui ne fonctionnent pas le jour, s’allument de toutes les couleurs et font vrombir des jets de toutes parts ! Vive la vie !!

v5FysH5M7ENQQB_GFI3QLYG5w_HywyFNMXa1rxrmu0Y,v0QXEFBNVBfmw_Syj3CNF6vZcdAeNxjM9z6vPGs_3r4

Et demain matin je pars à la mer !!! 🙂 je vais continuer à rêver, et je l’espère à vous faire rêver un peu aussi.

Bonne nuit à tous <3