Bonsoir !!

Les aventures reprennent, pour mon plus grand bonheur, et c’est avec plaisir que je vous écris ces quelques lignes.

Me voilà enfin arrivée au Cambodge, depuis 10h30 heure locale (soit 4h30 pour la zone Europe). Le voyage fut un peu long mais relativement bon. Tout a commencé là, à la gare de Bezannes, avec mes chers parents que j’ai eu beaucoup d’émotion à quitter.

M9hMgv6icT1siK60LU23gfQ5ISyVV_-rxFEVz53-uOE

TGV, puis aéroport Charles de Gaulle. Un bordel innomable ! L’aéroport est beau, certes, mais plus bordélique que tous ceux que j’ai pu faire jusque là. Et un monde fou. Une fois les balances réparées pour peser les bagages et un check-in fastidueux, les habituels contrôles de sécu et papiers.. Puis l’avion numéro 1. Je me retrouve au milieu de la rangée du milieu pour les 12 prochaines heures, entre une nana affublée d’une bonne grosse crève et se shootant non stop à l’eucalyptus et une qui a enchaîné les films de la première à la dernière minute du vol, elle devait avoir la tête en chou-fleur en sortant ! Bref, alternance de somnolences, de films et de bouffe, c’est passé. Puis Canton.

nIzbtwtMSqj0XldVdG2nymKMVb3NjdOlZZ5MDLAcArYaNEOhKtVjgV-b3e3MAW_IjmCEJgdT8oh5THe3kndNpE

Dont je n’ai même pas pu voir les buildings à l’atterissage, ni au décollage d’ailleurs car j’ai eu autant de chance que sur le vol précédent… Dommage l’atterrissage au-dessus d’Angkor ne devait pas être mal. Et là, à l’atterissage, contraste et dépaysement sont au rendez-vous !! Déjà on sort tranquilles de l’avion et on peut gambader où ça nous chante sur les pistes et dans l’aéroport, ça change de l’extremisme sécuritaire des aéroports occidentaux ! Et une douce chaleur, accompagnée d’une agréable odeur de fleurs. Mais hop finie la rêverie, il faut passer par la case visa où les types n’incarnent pas pour le moins du monde le pays du sourire !!

Enfin ça y est, j’ai les deux pieds au cambodge ! Le chauffeur de l’hôtel est là et m’embarque direct en tuk-tuk, ça rafraîchit et me met d’emblée dans l’ambiance. Le trajet dure environ 20 minutes et me permet de prendre le pouls de cette ville inconnue. Un peu de stress en voyant le bordel des rues dans lesquelles je me dis que je ne me retrouverai jamais. Et puis si, finalement, apres un tour de la ville et un petit plan (vague mais qui a au moins le mérite d’exister), c’est faisable. L’hôtel est nickel, j’ai peur car je ne peux pas installer ma moustiquaire… Alea jacta est !

Aéroport de Siem Reap

Aéroport de Siem Reap

a l'arrière des tuk tuk

Ayant tout l’aprem devant moi mais un peu crevée quand même, je me balade dans la ville, belle et dépaysante avec ses rues défoncées, de la terre sèche partout et plein de fils électriques et de deux roues, puis me renseigne pour les jours à venir. Je visite le sanctuaire Preah ang chorm, en centre-ville où les moines vivent et étudient. Tout est refait à neuf et très coloré. Et c’est aussi le royaume du kitsh !! À côté d’un impressionnant Bouddha allongé, on trouve des biches en plastique grignotant les haies, ça me plaît 🙂 puis, je suis un fresque murale faisant tout le tour du bâtiment racontant l’histoire de Bouddha.

Inévitablement, je passe par la pagode nouvelle, ou what mei, ossuaire et lieu de recueillement pour les victimes des khmers rouges. On sent encore que cette période est très présente dans le coeur des quelques cambodgiens que j’ai pu rencontrer. Puis, on passe aux futilités avec le vieux marché et le marché de nuit (qui ouvre à 16h), véritable souk, mais asiatique. Des bouddhas, des éléphants des sarrouels, des pashminas en veux-tu-en-voilà, ça grouille de vie, touristique mais pas que. D’ailleurs, je crois beaucoup de touristes mais ça ne ressemble pas encore à la meute que j’avais imaginée. On verra ce que ça donne aux temples…

URVvd0pQWwjlGe7BoeO3jVVGJdB-GuHLPT89c5a_takHeUz4y3pfLrmJuZFooZNA2PWFTpl4YsDmzIwwUC_GZALJFpJduZ_hGoraotkzEmyKPm0SEp4elrqDXn3Uq5UBMKx5g-rryh2X4dXGOP8RRkIUgnjpHptsTGWSLlzuTXDYSGodeSUybZGQe7aOSYwIuVZOa8n1l5YJd7q3oKtNnB0nijHKdzQ4_vdN7SaK1-9ScxAZp-aKO8U0CNXjJkqcfg7SLQZ6m63uIajQf75srDsnBZsNgwzgbqXF_FDQL6IdA

Demain, j’irai finalement me balader dand le village flottant de Kampong Pluk (avis aux lecteurs de courrier international), et irait aux temples d’Angkor lundi et peut-être mardi. Tout cela en Tuk-tuk, et peut-être en vélo, pratique, bien que parfois on croise des motos à contre-sens ou que l’on frôle un bus…!! C’est un peu l’anarchie mais les gens roulent lentement, alors ça va.

Après tout cela, un petit riz sauté aux légumes, un bref échange avec une Pamela américaine qui sillonne la planète depuis des mois (grrrrr jalousie) et après ces mots > DODO !!!! Demain lever tôt pour aller au marché. Bon à part qu’il y a du tambour en bas de ma chambre avec du xylophone (c’est très joli cependant!).

Vivement demain, et pourvu que tout se passe bien !!

A bientôt !

J’oubliais quelques bribes d’impressions et moments du jour, alors voici un petit ajout : pause people en premier, Pamela l’américaîe m’a indiqué avoir croisé Beyonce et Jay-Z hier en balade aux temples d’Angkor, cela m’a fait sourire car c’est la première chose qu’elle m’a dite en parlant des temples 🙂

La seconde, c’est l’anglais. L’accent.. Quel accent ! 🙂 parfois je ne comprends pas tout, c’est assez drôle. Lorsqu’on a observé la fresque de Bouddha, le type était choqué que he ne connaisse pas la signification de « heaven », jusqu’à ce sue je comprenne le mot !! 🙂 ça promet des discussions sympas !

La troisième, c’est cette impression d’être parfois un peu coincé par les guides, pourtant a priori indispensables. Pour l’instant j’ai encore cette timidité dans le fait de tout faire toute seule ici, et également le souhait d’avoir quelqu’un qui m’explique les choses de la vie qui m’entoure. Mais de ce fait, on est coincé par les horaires d’un guide etdans le carcan d’une prestation commerciale, aussi gentil soit-il. Je vais voir comment cela évolue. Peut-être vais-je m’émenciper un peu plus d’ici quelques jours ? Et aussi arrêter d’avoir l’impression d’être une comonialiste sur son tuk-tuk ? Je vais faire plus de vélo les prochains jours.

Et enfin la quatrième, il est 1h48 pour moi et je suis réveillée, en pleine forme.. !