Athènes, la suite !

Hier belle journée malgré la pluie. Pas loin de mon hôtel, un quartier apparemment délabré m’avait titillé la veille avec des fresques murales et des décos originales telles que des abajoues accrochés partout dans la rue ! Il s’agit du quartier de Psiri. Et ma curiosité fut plus que satisfaite au fil des rues : de magnifiques graffs à chaque coin de rue et des ruelles surprenantes, ornées de végétaux et truffées de petits troquets sympas, le tout au milieu de bâtiments presque en décomposition. La pluie n’est pas encore trop forte alors ça va. Puis flâneries dans le quartier de Monasteraki proche de l’acropole.

Puis vers midi, je me rends pour déjeuner chez un ami de Manon qui habite Athènes depuis peu (merci Manon!). Et là c’est le déluge !! Du coup nous sommes mieux à l’intérieur ! Et quel intérieur 🙂 Thierry et Fabrice et Nufnuf le chien ont en fait un bed & breakfast au-dessus de leur appartement dans le quartier Keramikos. Nous mangeons ensemble dans un petit resto pas loin une ribambelle de mezze délicieux : purée de pois cassés aux échalottes, saucissons, tatziki, champignons, beignets de légumes.. Nous passerons finalement tout l’après-midi ensemble ainsi que la soirée. M’ayant plus que gentiment proposé de m’héberger, je vais récupérer mes affaires à l’hôtel et élis domicile à Keramikos jusqu’à mon départ.

Thierry, Fabrice et moi !

Thierry, Fabrice et moi !

Après une belle soirée tous les trois, je pars ce matin pour Hydra avec le bateau de 12h. Pas de bol, c’était 9h aujourd’hui… Alors changement de plan je pars pour l’île d’Egine, à 40 minutes d’Athènes. C’est la capitale de la pistache paraît-il ! Il fait un temps radieux, je rechausse donc mes baskets et mon pantalon en toile, file au pirée pour tenter d’avoir le bateau de 11h. Le Pirée est un embarcadère immense et arrivant à 10h55 sans ticket, je le dis que c’est peine perdue. Mais non, en courant je parviens à monter dans le bateau, un flying dolphin, in extremis !! 🙂 et là, plus ça va plus il y a de nuages et de gouttes d’eau… Une fois débarquée sur l’île et son petit port, il pleut des cordes… C’est balot ! Je traîne malgré tout mes savates en tissu sur le port et sa petite église, et cherche comment aller jusqu’au temple d’Aphéa, à 13km de là. Mais celui-ci ferme à 13h30, il est déjà 12h40… La pluie ne cessant pas, au contraire, mon pantalon et mes baskets étant trempés, j’écourte ma visite et vais prendre le bateau de 14h au lieu de celui de 16h, en espérant qu’il fasse encore beau à Athènes ! Il y a des chansons de Noël partout, elles ne sortent plus de ma tête ! Et le titre pas tout jeune « all I want is you for Christmas » de Mariah Carey a un franc succès ici .. !

PKge02uRI_Vezbh6QIfRimg2p_b56oUefqTqWjd8UdI

Mais quelle animation !

Mais quelle animation !

Quand ne m'en vais, le soleil revient !

Quand ne m’en vais, le soleil revient !

En attendant je vais goûter la spécialité locale, les pistaches, dont certaines sont rôties au citron, ce n’est pas mauvais du tout !! J’en rapporterai 😉

5JWAHSqRuGYJv-OdJaJDvH2H_Zm1eiuVhJVRTFM_exU

A la suite de cette petite mésaventure pluvieuse, retour à la case départ. Mes chaussures ont séché 🙂 je déambule dans le quartier Plaka, que je n’avais pas encore vu. On alterne entre rues de restos, shops touristiques et belles ruelles. Soudainement on déboule sur l’ancienne agora, des bains, tout cela au coeur de la ville bouillonante. Et sous le soleil, qui est finalement revenu.

QlDCTsywvYbryN5P8TdHjijgfRIAiMh2_ItT2vAFSPE

L'ancienne agora

L’ancienne agora

gcgAQGiguPAvsEwhfTI47updUA-N5AppcE4i2qJKproxemV37BqJyGUvm26ipC8Zc-OiyRBv9Ly3nCz-j3i6QE

Pour clôre cette journée, retour au quartier de Keramikos, où se trouve non seulement mon nouveau logement mais aussi le musée Benaki, qui propose plusieurs expos dont une expo photo qui présente les travaux de plusieurs photographes grecs sur le thème de la crise. Encore une fois une très belle exposition, assez glauque forcément. Cela me rappelle de nombreux paysages rencontrés durabt ce voyage, mêlant vieilles pierres, paysages sompteux et délabrement. Cette expo permet de faire une incursion supplémentaire dans la culture grecque. Enfin, je me retrouvr dans certaines photos ou d’autres personnes, photographient des morceaux de trottoir, des biuches d’égoût ou des fils électriques ! Dommage qu’à la fin on ne puisse pas trouver certaines photos.

En tous cas cela me donne envie de faire des photos à mon tour et j’arpente le quartier avec plaisir, reflex à la main (à suivre une fois la carte mémoire vidée).

Musée Benaki

Musée Benaki

Demain sera déjà le dernier jour de ce petit périple bulgaro-héllenique, qui m’aura donné énormément de plaisir, de rencontres, d’aventures, de temps et de liberté. Ce que je recherchais en somme.

Point actualité oblige en ce 17 décembre, les élections anticipées ont eu lieu mais le président n’a pas obtenu le nombre de voix escomptées (seuls les parlementaires votaient aujourd’hui). Cela augure apparemment des législatives anticipées.

Voilà, fini pour aujourd’hui, je m’en vais manger des pistaches grecques avec Thierry et Fabrice !