Les merveilleuses Météores

Plan du site des Météores

Plan du site des Météores

Les météores c'est ici !

Les météores c’est ici !

Nous y voilà, après avoir testé les délicieuces boulettes de la mama de l’auberge et la salade grècque, assez proche de la shopska bulgare, je papote encore une heure avec elle et vais me coucher.

Au matin, une omelette et un café grec (qui pour le coup ressemble au café turc) m’attendent 🙂 mama aussi, s’assurrant que j’ai bien tout ce qu’il me faut avant de partir. J’ai l’impression d’avoir une deuxième maman ! Ça fait plaisir. Je la quitte sur le pas de la porte quand mon bus arrive. Nous sommes trois adultes et une espece de petit machin de 4 ans qui ne fait que jouer avec sa tablette et gueuler en grec.. Nous partons en premier lieu à la visite de l’église byzantine, non loin de là. Superbe. À l’extérieur, on peut même encore voir des restes architecturaux datant d’avant JC. L’église est bien restaurée, art roman à l’extérieur, aux allures simples et modestes. Ce qui contraste avec l’intérieur ! Les murs sont entièrement recouverts de peintures représentant des saints sur fond noir. Les colonnes, inexistantes, sont remplacées par des saints tous peints debout côte à côte. On aperçoit encore des mosaïques au sol, sous les nombreux tapis, dont seule une partie est visible. Le gamin joue à « angry birds ».

L'église byzantine

L’église byzantine

Nous partins ensuite sur la route des monastères. Nous ferons de nombreux petits arrêts, pour des points de vue ou des anecdotes historiques. Ici c’est une anecdote : on voit au loin un tout petit village au milieu de la roche, qui accueille chaque année des fidèles escaladant une fois l’an cette roche pour faire des dons à dieu. Suite à ma question le guide me répond que non, il n’y a pas trop d’accidents.

Puis arrivent les majestueux paysages, roches effilées qui se détachent du paysage et monastères perchés au-dessus. C’est fabuleux et pour la 2eme fois de ma vie après l’aiguille du midi, je verse une larme tant ce payasage est beau, imoressionnant et grandiose.

vue météores 1le monastère de Varla

Villa ou monastère ? :)

Villa ou monastère ? 🙂

Jupe obligatoire pour les femmes !

Jupe obligatoire pour les femmes !

Nous visitons une heure tranquilles pour visiter le monastère du grand météore, occupé depuis sa création il y a 600 ans par des moines, aujourd’hui il en reste 6. La basse saison m’offre la possibilite de visiter le monastère presque seule, ce qui permet de profiter du calme de l’endroit. Car 1 million de touristes viennent ici chaque année, et la visite du second monastère en compagni de deux cars d’adolescents m’en donnera un aperçu, c’est beaucoup moins agréable. J’ai ommis de préciser qu’en plus, il y a un beau soleil aujourd’hui et aucun nuage pour gâcher le paysage. De monastère en monastère, ce paysage est vrailent fabuleux.

grand angle

Photo volée de l'intérieur d'un monastère

Photo volée de l’intérieur d’un monastère

Certes, le bus nous arrête parfois juste pour prendre des photos et on sent l’attrait touristique de la chose, toutefois, les explications fournies et le fait que nous ne soyons que trois (plus le microbe) est très appréciable. Comme nous avons commencé tôt le matin, nous sommes de retour en début d’après-midi. Ce qui me laisse le temps d’aller à pied au monastère de la sainte Trinité. Celui où le film dd James Bond « rien que pour vos yeux » a été tourné (il faudra donc que le regarde à nouveau à Noël, à bon entendeur 😉 ). Le chemin est très bien balisé et c’est encore plus magique de marcher jusque là. La roche est majestueuse et imposante et je me demande comment je vais réussir à accéder à ce monastere si haut perché. Et là obstacle ! Une nuée de chèvres arrive en sens inverse sur ce si petit chemin ! Une chèvre ne m’effraie pas mais des centaines si ! Elles ont aussi peur que moi les pauvres. Je me perche alors sur un rocher en attendant que ça passe. Puis reprends ma route, jusqu’à ce que j’entende de nouvelles clarines qui descendent. J’élis alors domicile sur un autre rocher et attends 🙂 le chemin libéré, je reprends mon ascension, de plus en plus belle. Et là, l’impression d’arriver au paradis. Non pas que sois devenue bigotte ou folle, mais le bout de chemin est parsemé de marches, entre deux énormes rochers ainsi qu’une forêt d’oliviers. On dirait que ces marches, ensoleillées par le soleil de l’après-midi mènent droit vers le ciel ! Mais non ! Elles mènent vers des chemins troglodytes qui rejoignent le monastère. Celui-ci est différent et ressemble plus à une résidence de la côte d’azur qu’à un monastère ! Vieilles pierres perdues au milieu des pins parasol et des oliviers, soleil et un point de vue sidérant à 360 degrés. Je reste donc un bon moment là-haut, d’autant plus que je suis seule…

Randonnée tout là haut !!

Randonnée tout là haut !!

Vue sur Kalambaka

Vue sur Kalambaka

Bref une journée merveilleuse qui m’a donné des étoiles dans les yeux !!! Je fais un tour dans la vieille ville avant de retourner à l’auberge, ce qui me laisse encore quelques bins souvenirs anecdotiques, encore avec un vieux vendeur 😉 dont j’ai un beau portrait sur le reflex.

Demain direction Athènes par le train de 5h30 et comme j’ai une demi-heure de marche jusqu’à la gare, lever 4h30 ! Alors bonne nuit <3